Psychothérapie et internet : (trop) belles promesses ?

J’ai décidément très hâte que la loi 21 régissant la psychothérapie soit appliquée : on trouve vraiment de tout dans le domaine en navigant sur le net. Des personnes les plus sérieuses et rigoureuses dans leur pratique, aux charlatans qui promettent des miracles. Heureusement, comme me disait un collègue aujourd’hui, on peut tout de même faire confiance au gros bon sens de gens qui sont de plus en plus informés, qui posent de plus en plus de questions et qui ne se laissent pas “embarquer” si facilement. Mais tout de même. C’est toujours les plus vulnérables qui sont abusés.

Comment peut-on promettre de régler des problèmes comme la dépression, l’anxiété, les dysfonctions sexuelles, l’anorexie, le manque de confiance en soi, la dépendance, et bien d’autres en 4 séances d’hypnose (dixit un site actif sur le net)? Ça me dépasse.

Non que je veuille discréditer l’hypnose. Bien que je la connaisse mal, je sais qu’il s’agit d’une approche qui est utile dans certains cas. Mais de prétendre tout régler en 4 séances et se dire psychothérapeute, c’est vraiment trop fort!

Et que dire de la psychothérapie via webcam ? C’est tout bonnement impossible à mon avis. On peut conseiller, coacher, donner du soutien en faisant de l’écoute active et des “hum hum” à la tonne… Ça ne fait pas de cela de la psychothérapie. Même si on se voit, une chose très importante est impossible via webcam : se regarder dans les yeux. De plus, on obtiendra jamais dans ce type de relation l’engagement dans le traitement du client et du thérapeute qu’on obtient dans une relation en face à face.

Il s’agit donc d’un contact intéressant, qui peut être utile, mais il ne s’agit pas d’une rencontre psychothérapeutique dans la mesure ou on ne peut espérer de changement significatif comme dans la définition suivante :

“La psychothérapie est un traitement psychologique pour un trouble mental,
pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant
une souffrance ou une détresse psychologique qui a pour but de favoriser chez
le client des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif,
émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa
personnalité ou dans son état de santé. Ce traitement va au-delà d’une aide
visant à faire face aux difficultés courantes ou d’un rapport de conseils ou de
soutien.”                                                                                                Projet de loi 21

Je conçois tout à fait que pour certaines personnes le contact direct avec un thérapeute, en face à face, est stressant, voire même insupportable. Dans ces cas, il peut faire partie de la thérapie d’amener la personne à se déplacer pour rencontrer le thérapeute en personne, en passant d’abord par le contact téléphonique, puis la webcam. Il s’agit alors d’un ajustement légitime aux besoins spécifiques d’une personne aux prises avec de grandes difficultés relationnelles.

Quoi qu’il en soit, il faut faire preuve de discernement dans les choix des ressources et des moyens qu’on trouve sur internet. Pour trouver un bon psychothérapeute je recommande toujours le site de l’Ordre des psychologues du Québec ou celui de la Société québécoise des psychothérapeutes professionnels.

This entry was posted in Actualité, Psycho-quoi ?, Psychothérapie and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>