Le cannabis causerait plus de dépression et d’anxiété chez les adolescents

Une chercheuse de l’Université Mc Gill, Dr Gobbi, psychiatre, s’est penchée sur les effets physiologiques du cannabis en étudiant son impact sur la production des neurotransmetteurs (molécules qui assurent le bon fonctionnement du cerveau).

Elle a observé qu’un usage quotidien chez les adolescents entraîne une baisse de la sérotonine, la molécule qui intervient dans la dépression. Cela affecterait négativement l’humeur à court terme, tout de suite après la consommation de la drogue et à long terme cela pourrait causer des dommages permanents. La capacité du cerveau de “balancer” l’humeur serait significativement affectée. Selon les résultats obtenus dans cette recherche, la même chose se produit avec la norépinéphrine, le neurotransmetteur qui intervient dans la gestion du stress, entraînant une plus grande vulnérabilité à l’anxiété.

Le cannabis est souvent considéré comme une drogue “douce”. C’est une des drogues les plus consommées au pays. Il est cependant intéressant de connaître les impacts potentiels d’une consommation régulière, particulièrement à l’adolescence. Comme dans tout, la modération a bien meilleur goût !

Réf. : Science Daily

This entry was posted in Actualité, La psycho au quotidien, Le cerveau and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>