Les fêtes s’en viennent : on respire par le nez !

Il y en a qui s’en vont dans le Sud. Des vacances bien méritées. D’autres (comme moi) doivent rester sagement à la maison et faire face à ce qui les attend : le congé à la maison et les fêtes de noël en famille !

Amuser les enfants en vacances, organiser les repas familiaux, faire des activités de toutes sortes… on peut en perdre son latin. Pour certains, l’idée d’avoir des moments de libre est angoissante : ils ont peur de s’ennuyer, ou pire, que les vacances soient “plates”, que les autres s’ennuient en leur compagnie.

Pour d’autres, c’est être confronté à la rencontre avec la famille, celle qu’on voit rarement et qui pose toujours les mêmes questions : “pis, quoi de neuf, qu’est-ce que tu fais de bon ?”… pas facile si on a pas envie d’en parler, si ça ne va pas si bien qu’on voudrait dans sa vie.

Quelques suggestions glanées ici et là :

  • Donnez-vous du temps pour être seul, sans enfants, sans conjoint(e), sans exigences, même envers vous-même : ne vous obligez pas à faire quelque chose d’important. Parfois être chez soi avec une tisane, un mot croisé et de la musique est juste ce qu’il faut.
  • Ne vous obligez pas à donner une réception parfaite. The devil is in the details. Dans ce cas-ci ça peut devenir “l’enfer”de vouloir tout prévoir à la perfection. Les personnes que vous recevez viennent d’abord passer du bon temps avec vous. Vous pouvez leur transmettre que vous les estimez de toutes sortes de manières.
  • Planifiez sans tout tenter de contrôler. Des vacances sans imprévus sont parfois trop contraignantes et cela porte aux conflits. Gardez-vous des moments pour des activités spontanées avec votre entourage.
  • Aux personnes qui sont moins près de vous, dites ce que vous voulez qu’ils sachent, pas plus. Avertissez vos proches d’être discrets sur certains sujets que vous ne souhaitez pas voir abordés avec votre tante-qui-aime-un-peu-trop-les-potins-familiaux. Préparez des sujets neutres à l’avance.
This entry was posted in La psycho au quotidien, Petits conseils de psy and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>